Au feu les pompiers, ton patrimoine il brûle

Aller en bas

Au feu les pompiers, ton patrimoine il brûle Empty Au feu les pompiers, ton patrimoine il brûle

Message par trocsecours le Dim 10 Mar - 17:41


À Wasquehal, à Dunkerque, à Maroilles, avec de petits moyens, des associations se démènent pour sauvegarder camions, pompes et autres matériels qui font l’Histoire des sapeurs pompiers de la région.

Ils ont dû permettre d’en sauver des vies, ces vénérables camions rouges ! Ils en ont parcouru des kilomètres, toutes sirènes hurlantes, sur les routes de la région. Et puis le temps a passé. Ils ont été remplacés. La plupart sont partis à la casse. Une minorité a eu la chance de parvenir jusqu’à nous. Reposant au mieux dans un hangar. Au pire dans une cour où le seul avenir qui se dessine semble être celui de carcasse.
À Wasquehal, à Dunkerque, à Maroilles, certains ont décidé de se battre pour sauver ce patrimoine. Longtemps, Wasquehal et l’association de l’Autopompe a abrité le seul musée des Sapeurs pompiers de la région. L’effondrement d’un mur du bâtiment, en 2015, a obligé ce dernier à fermer. « Nous avons pu sauver 17 véhicules grâce au prêt d’un hangar par la municipalité, 8 autres sont à l’extérieur, dans la cour d’une entreprise, en train de se dégrader. Nous songeons à nous en séparer cette année. Des collectionneurs seront peut-être intéressés », espère Hervé Dewavrin, président de l’Autopompe, qui regrette l’absence de soutien des politiques pour sauver ces splendides camions De Dion-Bouton et Renault des années 1920, ces Berliet, Delahaye, Laffly et Citroën des années 1940 à 1960…
Des raretés

Un constat partagé à Dunkerque, où l’association L’impératrice, depuis 30 ans, fait tout pour sauver ses trésors, lesquels sont abrités dans un entrepôt du SDIS, sans pouvoir les montrer au public hors de quelques défilés. « Notre grande échelle Berliet des années 1950 est l’une des deux dernières de France à encore rouler ! », s’enthousiasme Arnaud Wentzinger, trésorier de l’association et inquiet pour l’avenir. « Nos véhicules sont au sec, mais pour combien de temps ? On se bat vraiment pour survivre. »
Plus modeste, la collection du petit musée associatif de Maroilles – dont une pompe à bras du XIXe siècle – a au moins l’avantage de pouvoir être montrée au public, dans l’ancienne caserne de la ville. « Les gens viennent sur rendez-vous, on a même eu des Allemands cette année », note René Vaubourgeix, ancien chef de centre et bénévole passionné. Mais là encore, les moyens sont faibles. Et la mémoire menacée.
Contacts : L’Autopompe tél. 06 10 76 73 43 ; L’Impératrice tél. 03 28 25 45 76 ; Musée de Maroilles tél. 03 27 84 74 18.

trocsecours
trocsecours
Admin

Messages : 17
Points : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 13/04/2018
Age : 48

https://trocsecours.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum